Pour les Femmes Entrepreneurs qui veulent un Business Epanouissant et Prospère

Comment découvrir votre mission de vie

Comment découvrir votre mission de vie

on 10/04/2017 in Changer de vie et d'état d'esprit | 32 comments

Enfin je suis de retour en ligne! Enfin je prends ma plume pour vous dire TOUT! Tout ce qui s’est passé depuis plus d’un an pour moi concernant ma mission de vie. Parce que dans les coulisses, il y a eu un sacré remue-ménage!

Tout a commencé par un premier signe à la rentrée 2014. Un petit signe sous forme d’une crise du genre « j’ai le moral dans les chaussettes en ce moment » que j’ai soignée en … prenant un chien! Et oui, un petit boubou d’amour qui m’a redonné le sourire, en tout cas de façon transitoire et permis de penser que ce signe n’était qu’une petite crise de fatigue passagère… Et j’ai repris mon quotidien avec  enthousiasme et tous mes projets habituels!

2015 s’est écoulé plutôt bien, sans anicroche spéciale avec de beaux projets, et j’ai fait en sorte de ne pas prêter trop d’attention à ces questions intérieures qui venaient me chatouiller sur « pourquoi tu fais tout cela, quel est le sens profond de ta vie? ». Et puis 2016 est arrivé avec son printemps et ce printemps a été difficile parce que l’élan printanier n’était plus le même ou plutôt chaque élan que j’avais s’essoufflait beaucoup plus vite… En fait, je m’essouflais… 2016 a été une vraie année de prise de recul… qui n’a hélas pas suffit à me sortir d’un état de lassitude incompréhensible…

Ne plus ressentir la passion comme au premier jour était pour moi vraiment terrible… et pire encore, ne plus ressentir de passion pour quoi que ce soit… En fait si je suis honnête j’avais envie de ne strictement rien faire! Ce que j’ai pu m’offrir en grande partie je l’avoue, grâce à de belles années précédentes, mais qui n’était pas satisfaisant pour une active comme moi!

Cette année 2016, j’ai ouvert la porte à de nouvelles activités heureusement (création d’un groupe de recommandation d’entrepreneurs) car c’est cela qui m’a redonné du pep’s et motivée. Mais cela ne réglait pas mon problème principal… J’ai commencé à comprendre que le problème n’était pas ce que je faisais (puisque en toute honnêteté je n’imaginais pas réellement faire autre chose que du coaching…), mais COMMENT je le faisais.

Début 2017, lasse de me sentir autant déboussolée j’ai fait appel à un medium pour m’éclairer car mon état émotionnel avait tendance à parasiter ma relation à ma sagesse supérieure. Vous allez rire, mais la première chose qu’il m’a dite, alors que je ne lui avais communiqué que mon prénom, ma date de naissance et mon métier (coaching) a été texto :  « arrêter n’est pas la solution ». Rires…

Il m’a expliqué que j’avais perdu ma petite flamme parce que j’avais trop donné, j’avais déséquilibré ce que je donnais aux autres et ce que je me donnais à moi-même et je m’étais épuisée d’une certaine façon et surtout complètement vidée. Il m’a expliqué que ma mission de vie n’était pas de sauver la planète (oui, j’avoue que j’ai un petit côté mère Teresa) mais d’exprimer ce que je suis et que je devais d’une certaine façon me remplir à nouveau pour retrouver ma petite flamme. Concrètement faire des choses juste pour moi, qui me plaisent, m’amusent et n’ont pas pour objectif les autres en premier. Cela ressemble beaucoup à ce qu’on appelle être égoïste en fait 🙂

Pourtant, la vérité est là : pour partager, donner et « nourrir » les autres, il faut d’abord être soi-même rempli. On ne peut pas donner à boire à partir d’un seau vide… Et pourtant, combien d’entre nous essaient de faire cela? Combien d’entre vous veulent donner, contribuer au monde, servir l’univers et s’oublient sur ce chemin? Et cela d’autant plus qu’alors que nous entrons dans l’ère du verseau, souffle un vent d’humanisme qui incite à accomplir sa mission et sous entend que cette mission de vie est de servir les autres. Et moi-même j’ai toujours pensé que j’avais une mission (exceptionnelle bien sûr), quelque chose de spécial à accomplir… OUI c’est vrai, j’ai une mission de vie spéciale et exceptionnelle : celle d’accomplir ma destinée, de cheminer dans le type d’expérience que mon âme a choisi dans cette vie. C’est cela je crois servir l’univers. Et cette mission de vie n’est pas un métier précis à accomplir (cela peut l’être pour ceux qui ont une vocation précise depuis qu’ils sont tout petit mais c’est assez rare en fait..). C’est plutôt une forme d’énergie à expérimenter, une énergie qui peut s’expérimenter de 1001 façons différentes. Et j’ai compris que je peux faire le même métier en étant, ou non, dans ma mission… Car ce n’est pas tant ce que je fais (le coaching en ce qui me concerne) qui importe que COMMENT je le fais. Et la façon dont je le faisais ne me convenait plus. Voilà pourquoi ce malaise s’insinuait progressivement dans ma vie même si tout allait bien en apparence.

L’astrologie nous éclaire beaucoup sur notre mission de vie. Ce n’est pas le seul outil bien sûr, il y en a beaucoup d’autres mais je connais plutôt bien l’astrologie puisque j’ai baigné dedans depuis l’âge de 10 ans environ. J’ai « infusé » dans l’astrologie (comme outil de connaissance de soi et non outil divinatoire qu’elle n’est pas pour moi) depuis presque toujours et je m’en sers sans cesse pour mieux me connaître, comprendre les énergies en jeu etc. Si cela vous intéresse, il vous suffit de monter votre thème ( par exemple en utilisant ce site à la rubrique thème astral, ascendant et carte du ciel : www.astrotheme.fr ) et de regarder dans quel signe et dans quelle maison est votre noeud nord. Cela vous donnera une bonne connaissance de l’évolution que vous avez à faire. Pour vous aider à interpréter tout cela je vous conseille le site de Tristan Balguerie (http://astrologie-autrement.com/category/en-signes/noeuds-lunaires-en-signes/ et http://astrologie-autrement.com/category/en-maisons/noeuds-lunaires-en-maisons/) dont j’apprécie généralement beaucoup les interprétations des noeuds lunaires. Ce que j’aime avec l’astrologie c’est qu’on ne cesse d’en découvrir de nouvelles facettes. Ainsi la perception que j’avais de mon chemin jusqu’à récemment s’est encore affinée et précisée. J’accepte aujourd’hui des choses dont je ne voulais pas entendre parler par le passé comme le fait par exemple que ma mission de vie, bien qu’elle soit tournée vers les autres et humaniste (mon noeud nord est en verseau) se fait beaucoup en étant centré sur l’être davantage que le faire (noeud nord à cheval maison 4 et 5) et surtout en ne m’oubliant pas.

Et donc, ce que cela a changé concrètement pour moi? Et bien j’ai envie de vous dire TOUT! ou presque. Cette année 2017 est l’année du RESET professionnel pour moi. Vous savez ce petit bouton sur lequel on appuie pour tout redémarrer 🙂 Moi qui avait une valeur travail dominante et qui voulait absolument vivre de mes passions, aujourd’hui je réalise que je veux bien vivre ET exercer mes passions mais que cela n’a pas forcément à être lié à 100%. Bien sûr, il reste inconcevable pour moi de faire un job qui ne me plaît pas ou dans lequel je ne m’épanouis pas. Mais bien vivre ne passe pas obligatoirement par mon travail. Je me suis rendue compte que j’adorais buller!

Je sais que ce n’est peut-être pas très tendance de dire cela mais j’ai fondamentalement besoin de temps pour étudier, lire et continuer ce chemin de connaissance de soi et en vieillissant ce besoin ne tolère plus de ne pas être écouté … Malheureusement, ce type d’activité n’est pas vraiment valorisé dans notre société. Et bien sûr, comme vous je veux bien vivre matériellement ce qui suppose d’avoir des revenus financiers. Du coup, je me recentre plus que jamais sur le fait de vendre mon expertise plutôt que mon temps et bien valoriser celle-ci! Vendre son temps n’a jamais vraiment eu de sens pour moi. En effet, plus vous êtes douée dans ce que vous faites, plus vous le faites avec facilité et rapidité. Et donc si vous êtes rémunérée au temps passé, plus vous avez d’expérience plus vous vous apauvrissez… Donc il vaut mieux apprendre à mettre en valeur votre expertise (à la fois sur le plan marketing, personnel et financier) et à la vendre à cette juste valeur si vous ne voulez pas finir par devoir travailler toujours plus pour gagner toujours moins (dixit une de mes clientes avocate). Comme vous pouvez le lire, le fond n’a pas changé, il s’est même plutôt renforcé! Ce qui a changé, c’est la forme! J’ai décidé d’avoir une vie à moitié sabbatique 🙂 Cela requiert de nombreux ajustements quotidiens, croyez moi!  Je vous en reparlerai bientôt car je pense que cela pourrait vous intéresser.. Et je développe d’autres sources de revenus non liées directement au travail, ce qui n’était pas ma philosophie avant.  Et si à titre personnel vous ne vous retrouvez pas dans l’idée d’une vie à moitié sabbatique, pas de souci! Peut être avez vous un chemin plus orienté vers le faire, les autres et l’extérieur. L’important c’est que vous soyez en accord avec votre chemin!

Voilà pourquoi depuis des années je milite pour le revenu universel. Bien que j’étais plutôt une bosseuse et que je ne concevais pas l’idée d’avoir une vie sans travail, j’ai toujours philosophiquement été passionnée par ce concept. J’y avais même consacré un mémoire ou un dossier lorsque j’ai fait mon master en économie solidaire. J’étais vraiment contente au début de la campagne présidentielle qu’il soit mis en lumière… Malheureusement bien peu de gens ont réellement compris de quoi il s’agissait ni comment il était tout à fait réaliste. Et même ceux qui le défendaient se sont mis à faire des concessions et à dénaturer complètement ses principes au point que ce dont on parle aujourd’hui sous le nom de revenu universel n’en est plus! Pourtant il est pour moi un merveilleux outil qui permet de déconnecter les revenus du travail, offrant ainsi à chacun un revenu de vie décent, quelle que soit la façon dont il a envie de vivre sa vie (en travaillant ou non…) en plus d’être un outil qui partage les bénéfices tirés de l’utilisation des ressources terrestres (qui appartiennent à tous). Mais c’est un autre débat…

Je reviens vers vous très vite pour vous raconter la suite …

Et si ma petite bafouille vous inspire des questions, des remises en questions, des prises de conscience, de la joie ou même de la colère, du mécontement ou des désaccords,  je les lirai avec grand plaisir ci dessous, pourvu que ce soit dit avec respect 🙂

J’ai hâte de vous lire!

    32 Comments

  1. Bonjour Maryline, tu parles « d’autres sources de revenus non liées directement au travail », on peut en savoir plus ? Perso je m’intéresse à l’investissement locatif, est-ce le cas pour toi aussi ?

    Jean-Paul

    10 avril 2017

    • Oui Jean Paul, l’investissement locatif peut être une autre source de revenus. En fait il y a beaucoup de possibilités pour diversifier ses revenus, qui dépendent de chacun et de l’environnement et du potentiel. Et pour certains avoir seulement des revenus du travail est tout à fait satisfaisant et suffisant 🙂

      Maryline

      11 avril 2017

  2. Merci Maryline pour ce beau témoignage, je te rejoins parfaitement sur tous les points si ce n’est que je n’ai pas mis en place de revenus indépendamment du travail… A méditer. Mais j’applique dès que possible le « Wu Wei » y compris dans le domaine professionnel. C’est l’art de ne rien faire… Quand en plus je le pratique au milieu de mon troupeau, c’est merveilleux et bigrement efficace pour trouver des solutions, se ressourcer et laisser les clients arriver d’eux même… mystérieusement attirés par l’énergie sereine et vibrante que l’on dégage lorsqu’on « bulle » comme tu dis. 🙂 Belle semaine à toi à Moon et au reste de ton troupeau.

    Nolwenn BAUCHOT

    10 avril 2017

    • Merci Nolwenn! Oui buller au milieu du troupeau est un truc que j’adore aussi! Ma jument aime quand je me synchronise en mode relaxation totale Je deviens alors une vraie ventouse pour elle qui est très anxieuse par nature. L’idéal c’est l’hiver de se vautrer dans le foin au soleil ;-D

      Maryline

      11 avril 2017

  3. Bonjour Maryline, j’ai lu ton message avec beaucoup de joie car il y a quelques jours je me faisais la réflexion que nous n’avions effectivement plus de messages de ta part.
    Il y a presque un an que l’année de coaching que j’ai passée avec toi s’est terminée et je découvre qu’elle s’est finie à une période où tu étais en plein questionnement.
    Nos routes étaient faites pour se croiser, puisque j’ai traversé un peu le même passage à vide. Je tiens à te remercier (même si je t’en ai un peu voulu au départ !) mais si j’ai remis tout en question depuis l’été dernier et fait un gros travail perso, je suis persuadée que c’est suite à ton coaching.
    J’ai découvert les archétypes féminins et grâce à ce super outil j’ai enfin accepté la dépression larvée qui m’habitait depuis de nombreuses années. Maintenant je me sens beaucoup mieux et la joie est venue remplacée la tristesse que je refusais d’accepter. Je me suis beaucoup posé de questions sur mon rôle de thérapeute, pensant que je n’étais forcément légitime, mais moi aussi une astrologue m’a beaucoup aidée en me confirmant que je suis bien à ma place comme thérapeute mais que j’ai besoin de travailler avec des groupes et surtout en utilisant la spiritualité qui se trouve en moi.
    J’ai donc décidé d’orienter ma pratique plus vers les ateliers et je suis actuellement une formation d’infopreneur qui me permettra de travailler plus à temps choisi.
    Encore une fois je te remercie pour le beau travail que tu as fait avec moi et le déclic qu’il a provoqué en moi. Merci également pour ton beau message plein sensibilité et d’authenticité.
    Très chaleureusement,
    Claire

    Besson Claire

    11 avril 2017

    • Merci Claire pour ton beau témoignage. C’est vrai que se transformer passe parfois par des moments désagréables où on cherche un responsable extérieur 🙂 Cela fait partie de mon job d’être à certains moments cette personne pour certaines clientes 🙂 L’important est que tu aies repris ton pouvoir et la responsabilité qui va avec Bravo à toi!

      Maryline

      11 avril 2017

  4. Bonjour Maryline,
    cet article fait vraiment écho en moi, merci pour ces mots si justes.
    Etre avant de Faire, Etre pour pouvoir mieux Faire, voilà comment je mène mon activité depuis quelque temps et ça change tout! J’ai comme toi un vrai besoin de « buller », pour me remplir, pour me nourrir des inspirations qui me viennent dans ces moments là. Vivre de sa passion oui mais à son rythme, en organisant son temps selon ses envies, ses besoins ça n’a pas de prix!
    Je m’intéresse beaucoup à l’astrologie aussi, qui donne des indications très fines et justes sur les énergies qui peuvent nous guider, nous faire avancer sur notre chemin de vie.
    En tout cas je suis très heureuse pour toi de ce nouvel élan que tu donnes à ton activité.
    Heureuse pleine lune! 🙂

    Nathalie

    11 avril 2017

    • Merci Nathalie! As tu regardé dans quelle maison était ton noeud nord?

      Maryline

      11 avril 2017

  5. Bonjour Marilyn merci pour ton partage qui tombe à pic 🙂 oui pour moi une belle prise de conscience car je suis messagère de l’âme des mondes subtils et j’ai de la peine à manifester ma place dans ce monde à vraiment concilier ça avec le monde de l’entrepreneuriat.. de lire que toi-même tu as consulté un médium pour t’accompagner dans ton chemin m’aide grandement avoir confiance en ce que j’ai à offrir au monde. Et je suis totalement d’accord avec toi il est important de s’offrir des temps de pause de repos pour honorer ce féminin, nourrir notre être en équilibre avec notre masculin actif!Merci

    Amelie

    11 avril 2017

    • Merci Amélie J’aime beaucoup ta reformulation « s’offrir des temps de pause de repos pour honorer ce féminin, nourrir notre être en équilibre avec notre masculin actif! » – A bientôt!

      Maryline

      11 avril 2017

  6. ton post me parle infiniment

    Pour donner nous devons impérativement penser à nous nourrir…
    Merci Maryllne
    Je t’embrasse

    lassiat

    11 avril 2017

    • Merci Chère Edith Ton petit message me va droit au coeur 🙂

      Maryline

      11 avril 2017

  7. Chère Maryline

    Un grand merci pour ton authenticité. Il me semble que collectivement, nous en sommes tous appelés à découvrir combien notre première mission c’est d’être heureux et qu’ensuite nous pouvons partager notre bonheur au monde. Ecouter notre guidance intérieure, c’est suivre l’élan de la joie. Dans mon expérience, cela signifie ne pas savoir comment ma créativité va se mettre en oeuvre au cours de la journée ou de la semaine mais écouter à chaque instant si ce que je fais me donne de la Joie ou pas. J’ai beaucoup d’amies qui ont cessé toute activité aussi en 2016 parfois brutalement parce que prendre soin de leur être et de leurs désirs était une priorité vitale. Collectivement nous sommes en train de lâcher les peurs liées à notre personnalité humaine pour embrasser l’Amour de notre Etre dans sa totalité.
    Belle route à Toi, dans la spontanéité et l’élan de la Vie

    Caroline Holodenko

    11 avril 2017

    • Oui Caroline, c’est exactement cela Difficile dans les milieux spirituels ou du développement personnel ou humanistes de faire passer l’idée que nous rendre d’abord heureux nous même (de façon authentique) c’est la garantie d’irradier ensuite autour de nous pour le bonheur des autres 🙂 Ce que tu partages me rappelle le livre sur les fleurs de Bach où il explique que la joie que nous ressentons est le meilleur indice que nous sommes sur le bon chemin…

      Maryline

      11 avril 2017

  8. bonjour Maryline,

    Merci pour ce beau témoignage, j’ai l’impression de lire mes propres pensées et expériences !
    Merci également de rappeler qu’il est important de prendre soin de nous-mêmes et pas uniquement des autres, ce que j’ai tendance à faire, d’où l’épuisement…!
    La lecture de votre témoignage m’amène à réfléchir davantage au COMMENT je fais les choses…

    Belle journée à vous.

    Hélène

    Hélène MAIRE-AMIOT

    11 avril 2017

    • Génial Hélène! Merci de ce retour – Si j’ai pu en partageant faire un peu avancer la cause des autres aussi alors je suis ravie 🙂

      Maryline

      11 avril 2017

  9. Je n’en doutais pas un instant mais en te lisant je comprends toujours mieux pourquoi on est faites pour s’entendre et travailler ensemble Maryline ! Vive l’année des bulles alors, je t’embrasse très fort et vivement lire la suite de tes beaux partages !

    Candice

    11 avril 2017

    • Chère Candice en plus toi tu fais des bulles qui respectent la peau et l’environnement 🙂

      Maryline

      11 avril 2017

  10. Quel beau témoignage qui me parle à 1000 %. Je suis en pleine reconversion professionnelle, avec des interrogations au croisement de deux chemins à prendre. Et j’ai fait le constat de l’importance de travailler notre mindset ainsi que la connaissance de soi pour choisir le chemin le plus adapté à notre nature profonde. Je ne connaissais pas cette classification d’archetypes féminins… Ça m’intéresse fortement. Concernant le recentrage vers soi-même, l’égoïsme n’est pas une notion péjorative selon moi, selon le contexte. Elle peut même être une nécessité. J’aime l’exemple de l’oxygène à prendre en cas d’incident dans un avion, d’abord à soi pour pouvoir s’occuper de son enfant. Notre entourage a besoin d’une mère heureuse, d’une femme épanouie, d’une Collegue enthousiaste car connectée et alignée avec ses valeurs, ses désirs, son enfant intérieur, son moi profond. L’ego ne se développe-y-il pas pour une question de survie ? Tout repose sur l’art du dosage, dans tous les domaines de la vie. Nous sommes en recherche d’équilibre depuis la nuit des temps. Cet équilibre se réajuste dès lors qu’on est à l’écoute de soi, qu’on se respecte et sinon s’aime. Le challenge : trouver le juste équilibre pour mener la vie de nos rêves.

    Adem

    11 avril 2017

    • Oui c’est tout à fait cela herminadanse! Etre « égoïste » loin d’être péjoratif est une nécessité Ton exemple de l’oxygène est très pertinent! Le juste équilibre, c’est très parlant quant on est ascendant balance comme moi 🙂
      Quant aux archétypes, si cela t’intéresse, c’est ici :
      http://www.adnrichesse.com N’hésite pas à me contacter si tu as des questions

      A très bientôt

      Maryline

      12 avril 2017

  11. Bonsoir Maryline
    Ton post fait un écho car je me trouve dans la même situation. j’aime ma profession mais, car il y a toujours un mais, je ne la conçois pas à titre répétitif et routinier.. je suis en quête depuis des années et cette année c’est l’année du changement .. l’inconnu est là et accepté . Nous faisons nos » burn out » professionnels d’une façon consciente et en l’acceptant .. ma démarche actuelle est similaire à la tienne . Trouver d’autres sources de revenu tout en pratiquant. Merci de ton témoignage car c’est courageux et audacieux de dire ouvertement ce qui est souvent ressenti en silence . Je te souhaite une belle démarche et un apaisement.

    mariedo

    11 avril 2017

    • Merci!

      Maryline

      12 avril 2017

  12. Bonsoir à vous, j’ai lu votre message sur mon téléphone, ce qui est nouveau pour moi et je me suis vraiment sentie en connexion avec ce que vous dites .Moi aussi je suis passée par cette envie de rien faire…et je commence tout juste à en sortir en faisant ce qui me porte et me donne en Vie !C’est vrai que nous avons besoin d’être bien pour rayonner cet état autour de nous que l’on soit thérapeute ou non. En ce qui me concerne je viens de me mettre en retraite et je me forme pour faire une activité sur le net. Je vous souhaite donc un bon reset !

    Marcelle

    12 avril 2017

    • Merci Marcelle! Pour moi plus encore que ce que je faisais c’était juste à quel rythme je le faisais 🙂

      Maryline

      12 avril 2017

  13. Bonjour Maryline,

    Nous nous ne connaissons pas mais votre quête ressemble à la mienne. Je vous lis régulièrement.
    Je suis dans une impasse et je recherche ce à quoi je suis destinée professionnellement.
    J’ai vraiement besoin de savoir vers quelle voie précisément je dois aller pour l’accomplir car ça fait bientôt 20 ans que je me cherche.
    Vous avez consulté un voyant​ pouvez vous m’en dire un peu plus ..Peut être devrais je me tourner vers lui.

    Cordialement

    Tellier

    12 avril 2017

    • Bonjour Aude,
      Je ne souhaite pas donner de nom concernant ce type de prestataire, mais je suis certaine que vous trouverez la personne dont vous avez besoin si tel est votre souhait
      Bon courage à vous, la solution est bien plus proche que vous ne l’imaginez!

      Maryline

      12 avril 2017

  14. Bonjour Maryline,
    La lecture de ton message résonne en fortement en moi et m’a procuré une grande joie! Merci pour ton témoignage si authentique. J’ai suivi avec toi la formation ADN richesse mais pour l’instant ma situation financière reste très précaire…J’ai compris beaucoup de choses grâce à cette formation en particulier grâce aux archétypes mais certains outils ne correspondent pas à ce que je suis et donc ne fonctionnent pas.Mais cela m’a permis de reprendre un rôle actif dans la gestion de mes comptes au quotidien sans que cela soit ressenti comme une corvée,je peux maintenant réclamer un dû sans me sentir coupable :-). J’ai conscience que j’ai beaucoup à apporter mais je ne suis pas une « entrepreneuse ». Quoi que je fasse le principal est que je reste connectée au maitre intérieur, le reste est secondaire.Ce que tu dis à propos de trop donner me parle énormément. J’ai tendance à me placer dans un état de dépendance, d’infériorité vis à vis des autres et ce faisant je me coupe les ailes.Mais c’est en train de changer!
    Cette idée de revenu universel vibre en moi, c’est quelque chose qui s’en vient mais quand,on ne sait pas.
    Joie , Amour et Passion,
    Florence

    Florence

    12 avril 2017

    • Florence, si tu agissais comme si tu étais entrepreneuse, quel impact cela aurait dans ta vie? Plutôt que de te dire « je ne suis pas entrepreneuse?
      Où se situe ton noeud nord?

      Maryline

      12 avril 2017

  15. Chère Maryline, Ton message résonne fort avec mon vécu de ces derniers mois : remise en question, pas ou peu d’action, flou intérieur et libération de vielles mémoires ( encore …) . Le point d’orgue final est cette semaine puisque la vente actée de la maison familiale à Auxerre était avant-hier ! Constat d’avoir beaucoup donné aux autres ( famille, enfants, clients ) que plus envie de rien, juste regarder le soleil et profiter du bel environnement Angevin . Temps de pause aujourd’hui, la suite est inconnue mais il n’y a pas de chemin établi ! 🙂 Je te remercie de ton partage et je t’embrasse fort.

    Veronique

    12 avril 2017

    • Bravo Véronique! Ravie d’apprendre qu’enfin la signature est faite! Mon cas à moi n’est toujours pas clos mais je pense que cela devrait être fait d’ici mai ou juin…enfin!!
      Je t’embrasse

      Maryline

      12 avril 2017

  16. Bonjour Maryline,

    J’ai adoré ta missive, je m’y retrouve tellement… Après avoir reconnu que j’avais besoin de temps pour moi puis que les revenus pouvaient venir de différentes manières sans qu’il y ait obligation de travailler ou d’échanger son temps contre de l’argent, et bien les solutions se sont présentées à moi sans que je fasse quoi que ce soit pour… Actuellement, tout se met en place sans presque rien à faire ou si peu. J’en suis restée émerveillée !

    Bien à toi,

    Cath

    Cath

    24 avril 2017

    • Merci Catherine, cela me fait bien plaisir! Accepterais tu de partager pour les autres lecteurs les solutions qui s’offrent à toi? A bientôt 🙂

      Maryline

      24 avril 2017

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FERMER
CLOSE
X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.